Demo
  • mairiefrontmini 01
  • mairiefrontmini 02
  • mairiefrontmini 03

Petits rappels de civisme

nuisances sonores
Les jardins

Les travaux de jardinage et la tonte du gazon sont réglementés selon les jours et les heures. Tondre sa pelouse ou élaguer ses arbres peut devenir une vraie nuisance sonore pour le voisinage. Ces travaux obéissent donc à quelques restrictions.

Vous avez remarqué le bruit provoqué par vos tondeuse, rotofil et autre tronçonneuse, vos voisins aussi le remarquent... Une norme européenne limite le bruit d'une tondeuse à 96 décibels, soit juste entre le niveau du bruit des aboiements d'un gros chien et le niveau auditif maximal toléré dans une discothèque.
C'est ce niveau sonore qu'il vous faudra endurer pendant toute la séance de votre tonte, de vos travaux de jardinage et de ceux de vos voisins.
Nul n'étant censé ignorer la loi, celle-ci interdit les nuisances sonores diurnes -selon l'article R. 1334-31 du code de la santé publique « Aucun bruit particulier ne doit par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ».
Il est donc recommandé de ne pas utiliser des outils de jardinage bruyants en dehors de ces créneaux horaires :

  • Jours ouvrables : de 8 h 30 à 12 h 00 et de 14 h 30 à 19 h 30
  • Le samedi : de 9 h 00 à 12 h 00 et de 15 h 00 à 19 h 00
  • Le dimanche : de 10 h 00 à midi.
Les arbres et les haies en bordure de propriété

Les arbres ont une influence considérable sur la vie des hommes ; ils ont des vertus apaisantes, améliorent la qualité du cadre de vie, ont un intérêt écologique ou paysager, apportent l'ombre et la fraîcheur l'été, renouvellent l'oxygène de l'air, régulent l'hygrométrie, etc.
Mais cette présence salutaire peut aussi, dans certains cas, présenter des inconvénients et constituer une gêne à la mobilité des personnes et à la visibilité des conducteurs. Aussi, leur implantation pas toujours très appropriée et leur croissance peuvent poser des problèmes pour les promeneurs et les conducteurs.
Afin de faciliter les déplacements des piétons et celui des cyclistes, motocyclistes et autres automobilistes, il vous est demandé de veiller à l'élagage régulier des plantations de votre propriété qui empiètent sur les lieux de passage. Ainsi, selon l'Article R. 161-24 -1 et 2 du code civil: Les branches et les racines des arbres qui avancent sur l'emprise des voies de passage
doivent être coupées, à la charge des propriétaires ou exploitants, dans des conditions qui sauvegardent la sûreté et la commodité du passage.
Alors, à vos outils de jardinage et… SVP, pendant les heures appropriées!

La circulation dans le village

Derrière un ballon qui roule sur la route, il y a souvent un enfant qui coure pour le rattraper. Il y a la réglementation existante et il y aussi le bon sens. La vitesse excessive est un problème que nous avons du mal à juguler. Le meilleur moyen de réduire l'allure des automobiles serait d'en gêner la circulation et nous ne souhaitons pas, pour l'instant, mettre en place des dos d'ânes ou des chicanes, inesthétiques et causant plus de nuisances que de réelles améliorations. Les routes très étroites et souvent en pente de notre village ne sont pas des pistes, certains l'oublient et ce ne sont pas forcément des « visiteurs » ou des gens de passage… Prudence et bienveillance envers autrui sont les maîtres mots de tout citoyen conscient et responsable.
« Chacun est seul responsable de tous ».

Antoine de Saint-Exupéry

Postez un commentaire

Mots-clés: Environnement

Newsletter de l'Écho Gican