Demo
  • front rando 01
  • front rando 02
  • front rando 03
  • front rando 04
  • front rando 05
  • front rando 06

La pointe de Velan

Sommet du Velan

Ça n'est pas à proprement parler un VIP* des Alpes et sa notoriété ne dépasse guère les frontières de notre commune. Pourtant, ne serait-ce que parce qu'elle est notre point culminant, il m'a semblé nécessaire de lui rendre justice.

Recouverte jusqu'au menton dune épaisse fourrure d'épicéas, elle dresse sa crête à 1 784 m sous l'azur, à l'orée des Bauges. Elle est flanquée de deux alpages : À l'Est, les chalets de la Servaz — prononcez "la Sarve" — sont construits en terre favergienne. À l'Ouest, un peu plus hauts, les chalets d'Eau Froide (voir en fin d'article les commentaires à propos de leur toponymie) sont la propriété de notre commune.

Un randonneur n'est pas un être univoque. Chaque marcheur nourrit une quête singulière. D'aucuns aimeront grimper en compagnie quand d'autres rechercheront la solitude. La plupart cependant sont animés par le goût de la nature, sa vierge sauvagerie et sa sublime beauté. En marchant, ils reprennent l'humble place qui est la leur, une vie minuscule, un murmure parmi le chant du monde.
Hélas, la conquête du Velan n'offre pas sur ce point les conditions rêvées. L'usage débridé de véhicules à moteur sur ses flancs a compromis nombre de ses accès. La forêt est balafrée de pistes boueuses au bucolisme incertain, creusées d'ornières abyssales qui découragent les promeneurs les plus philosophes. Souvent, au bruissement léger des branches bercées par la brise, se mêle, inopportunément, le rugissement de pistons énervés dont l'ineffable parfum de gasoil offense durablement nos désirs de grand air.

Mais ça n'est pas une raison pour bouder la sentinelle bienveillante de nos foyers gicans.
Je vous propose un chemin indirect que j'emprunte régulièrement et qui vous permettra de découvrir à bon port ses trésors cachés.
Réservez une journée entière qui vous permettra de prendre votre temps. La distance est assez longue et la dénivelée conséquente.

  • Altitude de départ : 510 m
  • Altitude maximum : 1784 m
  • Dénivelée différentielle : 1274 m
  • Dénivelée cumulée : 1464 m
  • Distance linéaire : 16 km
  • Difficultés techniques : Aucunes
Départ (voir carte)

Tous les chemins mènent au Velan, ou presque. Nous choisirons de partir depuis le sommet du hameau de Rovagny, au bout du chemin du Moulin, là où un sentier s'enfonce sous le couvert et pénètre mystérieusement dans la forêt.
Continuez sur ce chemin en suivant son profil logique et sans vous laisser distraire par ses affluents nombreux. Il vous conduit au lieu-dit "Montangelier" près de la fosse à l'ours, antique et rudimentaire relique de la présence du plantigrade sous nos latitudes.

0 h 30 mn (voir carte)

Prenez la piste sur votre droite. Après 150 m vous débouchez sur la piste forestière de la Motte qui conduit au vallon de Saint Ruph.
Prenez là sur sa droite puis prenez immédiatement à gauche une piste peu avenante et de pente sévère sans toutefois vous laisser intimider car, après un virage et quelques décamètres, elle se prolonge en un sentier comme on les aime.
En de longs lacets le sentier serpente dans la forêt en direction du Rocher blanc. Compter une heure de marche tranquille pour atteindre les alpages du Charbon.

1 h 30 mn (voir carte)

Laissez le chemin qui mène au Rocher blanc sur votre gauche et sortez de la forêt pour suivre plein Sud la trace qui sinue dans les alpages s'ouvrant devant vous. Passez sous la ligne Haute tension puis rejoignez la piste pastorale qui mène aux Chalets du Gros Tilleul sur votre droite.

2 h 00 mn (voir carte)

Le Gros Tilleul, hélas surplombé par un gros pylône, offre le premier panorama digne de ce nom, point de vue depuis lequel notre village paraît déjà tout petit.
Après vous être rincé l'œil, Contournez les chalets puis continuez de monter sur la piste. Une tombe dort un peu plus haut. La piste moutonne gentiment sur le crâne chauve de la Motte jusqu'aux chalets de la Servaz.


motte

Au creux de mamelons verdoyants des petits étangs reflètent le bleu du ciel et le vert sombre des bouquets d'épicéas. C'est un vaste jardin paisible qui s'étend sous vos yeux et si par bonheur aucun grondement de moteur ne vient outrager le mélodieux silence vous serez enchanté par le charme du lieu. Retournez-vous, dans votre dos le Mont-Blanc vous surveille.

sarve

2 h 45 mn (voir carte)

Les chalets de la Servaz d'où s'élève le versant Est de la pointe de Velan sont un gîte d'alpage privé visible depuis notre village. Si vous souhaitez répartir cette randonnée sur deux jours c'est une des deux possibilités de nuitée.
Contournez les chalets en suivant la piste qui mène au Col d'Orgeval sur quelques décamètres vers le Sud puis prenez rapidement à droite vers un bouquet d'arbre en suivant une trace mal définie au début mais dont le tracé devient ensuite plus évident. La pente se durcit sensiblement. Le sentier revient vers le Nord à flanc de Velan (Attention où vous mettez vos pieds car le sol par endroits se délite et la pente est raide) puis rejoint la crête une centaine de mètres sous le sommet et la suit ensuite jusqu'à la croix.

3 h 15 mn (voir carte)

La croix érigée à cet endroit ne matérialise pas le sommet. Elle se situe 18 m en dessous, à 1 766 m d'altitude. Le panorama est magnifique : Au Nord, le lac d'Annecy et la Tournette, à l'Est le massif des Aravis et le Mont-Blanc, au Sud-Est la Sambuy, au Sud l'Arcalod, point culminant des Bauges, au Sud-Ouest le Trélod, à l'Ouest la Dent des Portes.velan Une fois remis de cette overdose de beauté, continuez sur la crête jusqu'au sommet que seul votre bon sens vous aidera à repérer car il n'est pas clairement indiqué. Continuez jusqu'à l'extrémité Sud puis descendez vers l'Ouest en suivant une trace imprécise mais relativement logique. L'endroit peut impressionner les randonneurs les moins hardis. Soyez prudent, assurez chacun de vos pas et tout ira bien. Une fois sorti de ce passage riche en émotions, marchez vers le Nord à flanc de montagne en direction des chalets d’Eau Froide visibles en contrebas (voir en fin d'article les commentaires à propos de leur toponymie).

chalets eaufroide3 h 40 mn (voir carte)

L'alpage est loué à la commune de Giez par un agriculteur qui produit une délicieuse tomme de chèvre. Une annexe a été construite pour abriter les randonneurs. C'est le second refuge disponible pour une nuitée éventuelle sur ce parcours. C'est en outre un très bel endroit dont la sérénité ravira les contemplatifs. La descente se poursuit vers les alpages du Replens en empruntant la large piste pastorale. Après le chalet des Barbus et un court passage dans les bois on débouche sur cette dernière trouée avant la longue descente en forêt.

Panorama eaufroide

4 h 15 mn (voir carte)

Les Replens sont une propriété privée dont la vocation agricole a pris fin il y a maintenant quelques années. C'est un endroit paisible la plupart du temps, doté d'un panorama enviable sur la Tournette et le lac d'Annecy.replensContinuez la descente sur la piste. en restant sur la droite du chemin à chaque fois qu'une option se présente. C'est la partie la moins bucolique du trajet mais une heure et quart suffira pour en venir à bout.
Il vous faudra donc 5 h 30 mn de marche (un peu plus, un peu moins selon vos capacités), auxquelles vous ajouterez les pauses indispensables pour conquérir notre sommet communal par le chemin des écoliers.

Télécharger la carte entière


Si des imprécisions préjudiciables ont contrarié votre ballade n'hésitez pas à me les transmettre. J'amenderai ma description.

*(very important pic)

Philippe Renck

Mots-clés: Sports, Environnement, montagne, Détente

Commentaires   

0 #1 Deronzier René 14-02-2016 08:59
J'ai des doutes sur le nom de l'alpage (EAU FROIDE) son nom originel ne serait il pas plutôt ( aulph froide) c'est à dire l'alpe froide parce que située à l'envers
Citer
0 #2 Yves-Marie Gorin 14-02-2016 09:52
René a raison, on retrouve d'ailleurs cette tendance à la déformation dans le nom d'autres alpages: "l'Haut de Marlens", "l'Ô de Seythenex"... Tout ceci vient bien de "Aulp"= alpage. "Alpette"= petit alpage...
Citer
0 #3 Philippe Renck 18-02-2016 10:47
Sur les cartes éditées par l'Institut Géographique National c'est bien "Eau Froide" qui désigne ces alpages. Cependant je me range volontiers à votre avis. Aulp, signifiant alpage, est sans doute de genre masculin. Nous devrions donc rebaptiser notre alpage "l'Aulp froid".
Citer

Newsletter de l'Écho Gican