Demo
  • citoyenfrontmini 01
  • citoyenfrontmini 02
  • citoyenfrontmini 03

Élections régionales 2015

candidats

Après la suppression du conseiller territorial qui devait remplacer, à partir de 2014, le conseiller départemental et le conseiller régional, des élections régionales sont organisées en décembre 2015 dans le cadre des nouvelles régions redessinées par la loi du 16 janvier 2015.

Ces élections sont les dernières élections politiques avant l’élection présidentielle du printemps 2017.

Ce qu'il faut savoir avant d'aller voter :

Quand ont lieu les élections régionales ?

Les élections régionales sont prévues les 6 et 13 décembre 2015. La loi du 17 mai 2013 qui avait abrogé les dispositions relatives au conseil territorial avait prévu que les renouvellements des conseils régionaux soient organisés en même temps que ceux des conseils départementaux, soit en mars 2015. La loi du 16 janvier 2015 relative à la délimitation des régions a modifié ce calendrier afin que les élections régionales soient organisées dans le cadre des nouvelles régions.
Pour nous, Gicans, notre nouvelle région est la région Auvergne et Rhône-Alpes.

Quel est le mode de scrutin ?

Le mode de scrutin pour les élections régionales est un scrutin proportionnel à deux tours avec prime majoritaire.

Au premier tour, il n’y a répartition des sièges que dans l’hypothèse où une liste obtiendrait la majorité absolue des suffrages exprimés. Les sièges sont alors attribués à chaque liste en fonction du nombre de voix obtenues par chacune d’entre elles à l’échelon régional. La liste qui recueille la majorité absolue des suffrages exprimés obtient une prime majoritaire de 25% du nombre de sièges à pourvoir. Les autres sièges sont attribués à la représentation proportionnelle selon la règle de la plus forte moyenne, à toutes les listes qui ont obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés.

Si aucune liste n’obtient la majorité absolue des suffrages exprimés, il est procédé à un second tour de scrutin. Seules peuvent se présenter les listes qui ont obtenu au moins 10% des suffrages exprimés. Au second tour, la liste qui a obtenu le plus grand nombre de voix obtient une prime majoritaire de 25% du nombre de sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la proportionnelle à la plus forte moyenne entre toutes les listes qui ont obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés. La liste arrivée en tête reçoit donc le plus grand nombre de sièges qu’elle ajoute à ceux obtenus par la prime majoritaire. Elle est ainsi quasiment assurée de détenir la majorité au sein du conseil régional.

Comment les listes sont-elles constituées ?

Pour les élections régionales, les listes sont régionales mais elles sont composées de sections départementales : chaque liste est constituée d’autant de sections qu’il y a de départements dans la région. Les listes sont bien régionales dans la mesure où est désigné la ou le candidat tête de liste régionale et où le bulletin de vote d’une liste est identique dans tous les départements d’une même région.

Le nombre de conseillers régionaux et de candidats par sections départementales est fixé par une annexe au code électoral.

Les listes doivent également respecter l’obligation de parité : chaque liste est composée alternativement d’un candidat de chaque sexe.

Voici la liste des candidats en tête de liste pour le 6 décembre 2015 :

Christophe Boudot (Front National) Cécile Cukierman (Parti Communiste) Alain Fédèle (Union Populaire Républicaine) Chantal Gomez (Lutte Ouvrière) Jean-Charles Kohlhaas (Europe écologie les verts, Nouvelle donne, Parti de gauche) Eric Lafond (100% citoyen) Jean-Jack Queyranne (Parti Socialiste et Parti Radical de Gauche) Gerbert Rambaud (Debout la France) Laurent Wauquiez (Parti les Républicains)

Quel est le nombre de conseillers régionaux ?

Le nombre total de conseillers régionaux reste inchangé malgré la nouvelle carte des régions.

En cas de regroupements de régions, l’effectif du conseil régional est égal à la somme des effectifs des conseils régionaux regroupés.

Pour notre région Auvergne et Rhône-Alpes nous élirons 204 conseillers régionaux. Le plus gros effectif après la région Ile de France qui en compte 209.

Le nombre de candidats par section départementale est déterminé en fonction de la population de chaque département à la représentation proportionnelle suivant la règle du plus fort reste.
Les départements dont la population est inférieure à 100 000 habitants ont au minimum deux conseillers régionaux au sein du conseil régional. Les départements dont la population est égale ou supérieure à 100 000 habitants ont au minimum quatre conseillers régionaux.

Nombre de candidats par section départementale :
  • Ain 18     
  • Allier 11     
  • Ardèche 11     
  • Cantal 6     
  • Drôme 15     
  • Isère 34     
  • Loire 22     
  • Haute-Loire 8     
  • Métropole de Lyon 37     
  • Puy-de-Dôme 19     
  • Rhône 14     
  • Savoie 13     
  • Haute-Savoie 22

Quelle est la durée du mandat des conseillers régionaux ?

Les conseillers régionaux sont élus pour six ans.

Néanmoins, il est prévu que la durée du mandat des conseillers régionaux élus en décembre 2015 soit réduite de neuf mois afin que les élections régionales suivantes puissent être organisées en mars 2021.

Quel est le rôle des conseillers régionaux ?

Les conseillers régionaux compose le conseil régional, assemblée délibérante de la région. Le conseil régional règle les affaires de la région en assemblées plénières ou en commission permanente.

Les conseillers élisent un président du conseil régional et une commission permanente. Parmi les membres de la commission permanente, sont ensuite élus les vice-présidents du conseil régional. Le nombre de vice-président ne peut être supérieur à 30 % de l’effectif du conseil régional. Le président et les vice-présidents composent l’exécutif de la région.

Le président prépare et exécute les délibérations de l’assemblée régionale, gère le patrimoine, saisit le Conseil économique et social régional (CESR) et dirige l’administration régionale. Il préside aussi la commission permanente de l’assemblée régionale.

Les principaux domaines d’intervention de la région sont le développement économique, les lycées, la formation professionnelle et l’enseignement supérieur, l’aménagement du territoire et les transports. La loi portant nouvelle organisation territoriale de la République, promulguée le 7 août 2015, tend à renforcer les compétences de la région.

Où vont siéger les conseillers régionaux ?

Les conseillers régionaux siègent au conseil régional. Le conseil régional est implanté dans le chef-lieu de région.

Pour les régions fusionnées, un nouveau chef-lieu de région doit être décidé.

Une liste des capitales régionales provisoires a été présentée au Conseil des ministres du 31 juillet 2015. Un décret doit ensuite être pris avant le 31 décembre 2015 après avis du conseil municipal de la commune envisagée comme siège du chef-lieu et des conseils régionaux intéressés. L’avis des conseils régionaux est rendu après consultation du conseil économique, social et environnemental régional et après concertation avec les représentants des collectivités territoriales, des organismes consulaires et des organisations professionnelles représentatives.

Le chef-lieu définitif sera fixé par un décret en Conseil d’État avant le 1er octobre 2016 après avis du conseil régional issu des élections régionales de décembre 2015. Il ressort que pour notre région Auvergne et Rhône-Alpes la ville de Lyon semble favorite au détriment de Clermont-Ferrand. Rien d'officiel à ce jour cependant.

Mots-clés: Politique

Newsletter de l'Écho Gican