Demo
  • citoyenfrontmini 01
  • citoyenfrontmini 02
  • citoyenfrontmini 03

Idées vertes

Encore un effort !

La communauté de l'agglomération d'Annecy met en place un comité sur la qualité de l'air (voir ici l'article publié dans l'Essor Savoyard). La démarche est louable et, pour tout dire, elle constitue à elle seule une heureuse surprise, compte tenu des réactions contrastées de la part de nos élus lors de la publication du rapport accablant de l'OMS qui classait Annecy deuxième ville la plus polluée de France (voir ici).

Le syndrome du fumeur

sécheresse 2003 à vesonne

Il fait chaud, très chaud en ce début d’été. Trop chaud. Difficile de ne pas voir dans cette exceptionnelle canicule une nouvelle manifestation du dérèglement climatique annoncé depuis plus de trente ans par les nombreux scientifiques qui se sont penchés sur le phénomène (la création du GIEC date de 1988).
Les engagements pris en 1992 à la première conférence de Rio n’ont pas été tenus.

Opération "Giez propre"

opération Giez propre

Une matinée de nettoyage

Le samedi 25 avril 2015, une cinquantaine de bonnes volontés gicanes, de tous âges ont participé dans la bonne humeur à la journée "propreté" initiée par la commune. Cinquante personnes ont ramassé les cochonneries des autres, semées ici ou là, souvent sans vergogne, souillant le bien commun que sont les rues et les chemins de notre village.

Grenelle des transports

et de la qualité de l'air du bassin annecien

 Le collectif citoyen envoie aux élus le courrier suivant :

 

Annecy, le 29 avril 2015

Objet : Schéma multimodal des transports du bassin annecien à l'horizon 2030 : projets Annecy-Faverges
Décrypter l'information, ouvrir les yeux sur une idéologie dépassée, rééquilibrer la démocratie dans l'intérêt général
Conférence publique et débats de fond: le Grenelle des transports et de la qualité de l'air du bassin annecien

Avis aux jardiniers

Santé ou mauvaises herbes, il faut choisir

Le printemps est là et le jardinier est dans les starting-blocks.
Faire un potager est plus souvent une démarche sanitaire qu'économique. Manger des légumes de notre jardin nous met à l'abri des méthodes de production douteuses. À condition d'être vigilant sur les produits qu'on utilise et ne pas prendre la publicité qui leur est faite pour argent comptant.

Plus d'articles...

Newsletter de l'Écho Gican