Demo
  • citoyenfrontmini 01
  • citoyenfrontmini 02
  • citoyenfrontmini 03

Avis aux jardiniers

Santé ou mauvaises herbes, il faut choisir

Le printemps est là et le jardinier est dans les starting-blocks.
Faire un potager est plus souvent une démarche sanitaire qu'économique. Manger des légumes de notre jardin nous met à l'abri des méthodes de production douteuses. À condition d'être vigilant sur les produits qu'on utilise et ne pas prendre la publicité qui leur est faite pour argent comptant.


Le glyphosate, principe actif du Roundup de Monsanto est l'un des pesticides les plus utilisés au monde.
Il est l’un des principaux polluants de la ressource en eau, de même que sa molécule de dégradation l’AMPA. Ils sont devenus, l’un comme l’autre, des pesticides omniprésents dans les rivières et les nappes souterraines. C’est le résultat de l’usage massif du Roundup et de ses concurrents, aussi bien en agriculture que dans les jardins.
La firme Monsanto a d’ailleurs été condamnée, tant aux États-Unis qu’en France, pour avoir osé prétendre que le Roundup était biodégradable et respectueux de l’environnement alors que le glyphosate est officiellement classé « dangereux pour l’environnement », « toxique pour les organismes aquatiques et pouvant entraîner des effets néfastes à long terme pour l’environnement aquatique » !

Mais la "nouveauté" c'est le glyphosate serait en plus très mauvais pour la santé. Le Centre international de recherche sur le cancer, organe de l'OMS, vient de le classer cancérogène probable pour l’homme. Les experts ont dépassé la catégorie « cancérogène possible », moins alarmiste, pour placer le glyphosate en catégorie « probable ». Il existe des preuves limitées pour un cancer du système immunitaire chez l’homme (lymphome non hodgkinien) et les preuves sont suffisantes chez les animaux de laboratoire. Le glyphosate peut également provoquer des dégâts sur les cellules humaines (lésions de l’ADN et de chromosomes).

Dans tous jardiniers il y a un sage qui sommeille. Et un sage averti en vaut deux.

Sources : que choisir

Mots-clés: Environnement

Newsletter de l'Écho Gican