En effet, pour beaucoup d’électeurs, ne pas voter est une forme d’expression en creux assimilable à un vote blanc (lui-même non reconnu comme suffrage exprimé).
Pour mesurer l'exacte proportion de bulletins obtenus par chacun des candidats il nous semble plus juste de respecter le choix de tous les électeurs, sans exclusion.

C'est pourquoi, dans les différents graphiques ci-dessous, vous verrez figurer le nombre des abstentionnistes (ajouté de celui des votes "blancs" et "nuls")
au même niveau que celui des suffrages exprimés pour l'une ou l'autre des listes en présence.