Pour De maillots ModeBleuScoloréTaille Bain Bikini bikini À Bain maillots La Plage Oudan Dames 3ScRLqA45j
Chemise Coeur Rocsi Imprimer Femmes Blanc Rails sxrtQCBhd
Chemise Coeur Rocsi Imprimer Femmes Blanc Rails sxrtQCBhd
Abn Nombre Étude Haut nbsp;avec 10 nbsp;excellente nbsp;cm Qualité In Azalées Talon 09 Véritable Chaussures 36 Italy 'élégant Taille Micro Rivets En Créations Avec Made Cuir rdhtxsQC
Economie
Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5442 Le 30/01/2019 | Partager
Il a décliné le calendrier de libéralisation des produits
Appel à maintenir la mobilisation pour l’approbation de l’accord de pêche en févrierChemise Coeur Rocsi Imprimer Femmes Blanc Rails sxrtQCBhd
Le PJD opte pour la politique politicienne

Devant l’hémicycle archiplein, Aziz Akhannouch a lancé l’alerte. Ce n’est pas encore gagné, les adversaires du Maroc sont toujours à la manœuvre pour dresser des obstacles contre sa marche vers le développement. L’adoption de l’accord agricole avec l’Union européenne (UE) n’a été qu’une première manche.

«Il  reste encore le sort de l’accord de pêche qui sera tranché le 13 février prochain au niveau du Parlement européen. C’est pour cette raison que les députés, qui ont fait un important travail de lobbying dans le cadre de la diplomatie parallèle, ne doivent pas baisser les bras. Il est donc impératif de se mobiliser davantage», a souligné le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, lors des questions urgentes devant la Chambre des représentants lundi dernier.

Dans le traitement local de ce dossier, il y a eu une dose de politique politicienne. En effet, six groupes parlementaires de différentes sensibilités ont posé, chacun une question orale consacrée à ce sujet d’une importance capitale pour le Maroc, le PJD n’a pas bougé le petit doigt.

Pour les mauvaises langues, les députés de ce parti n’ont pas voulu offrir au ministre de l’Agriculture, président du RNI, une occasion pour mettre en valeur son travail, couronné par la signature de l’accord agricole avec l’UE.  Ils ont préféré se limiter à des réquisitoires sur la situation des petits agriculteurs.

Qu’importe, le vote à une écrasante majorité  le 16 janvier dernier au sein du Parlement européen a consacré les attentes envers le premier partenaire économique, politique et social envers le Maroc qu’est l’UE.

Il vient «couronner un long processus de négociations techniques, de consultations politiques avec les partenaires européens et les populations des provinces du Sud, à travers leurs représentants légitimes, élus démocratiquement», a noté le ministre. Ce qui s’inscrit dans «la continuité logique et naturelle de notre partenariat avec l’UE, basé sur le respect des intérêts mutuels».

L’évènement a été d’une importance capitale au point que la Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Fédérica Moghérini a fait un déplacement à Rabat pour consolider les relations bilatérales et a été reçue par le Roi.

Ainsi, dans les négociations, Aziz Akhannouch a mis sur la table deux principes incontournables. Le premier concerne la protection de l’agriculture solidaire, la base de l’augmentation des revenus des petits et moyens agriculteurs dans le monde rural.

L’autre principe a porté sur la nécessité d’améliorer les conditions d’accès au marché européen de l’agriculture marocaine productive et compétitive. Sur le plan des exportations, l’accord prévoit la libéralisation de toutes productions agricoles, y compris l’huile d’olive. A l’exception de 7 produits comme la tomate, la clémentine et d’autres légumes. «En dépit de cela, nous sommes arrivés à augmenter le quota d’export de manière significative», a martelé le ministre de l’Agriculture.

Concernant les importations, l’accord a réparti les produits selon trois sortes. D’abord des produits à libéraliser directement et qui englobent principalement les intrants agricoles, agro-industriels nécessaires pour accompagner la production comme les semences, les races et certaines huiles brutes.

Ensuite, les produits à déréglementer dans un délai de 5 ans où le Maroc dispose d’un avantage compétitif clair et ne constituant pas de menaces pour le tissu productif comme les légumes congelés et certaines conserves. Enfin, des produits qui seront libéralisés sur un délai de 10 ans comme les légumineuses, le riz et le chocolat avec l’exception de 19 produits qui ne le seront pas avec la fixation de quotas douaniers pour soutenir la compétitivitéChemise Coeur Rocsi Imprimer Femmes Blanc Rails sxrtQCBhd

. Ces exceptions concernent des produits prometteurs dont le ministère restructure les filières de production grâce au Plan Maroc vert et qui s’inscrivent dans le cadre de la sécurité alimentaire nationale. Il s’agit du blé, des pommes, de l’huile d’olive, concentrés de tomates, les viandes rouges, blanches et leurs dérivés et le lait pasteurisé. A cela s’ajoute l’accès libre des produits de la mer au marché européen.

«Aujourd’hui, après trois années d’efforts soutenus, nous sommes arrivés à trancher cette problématique, en trouvant une version pour inclure les produits des provinces du sud dans cet accord et mettre fin aux manœuvres de nos adversaires. Ce qui va nous permettre de valoriser les investissements mobilisés dans les régions du Sahara, particulièrement dans les domaines de l’agriculture et de la pêche», a indiqué  Aziz Akhannouch.

Selon lui, la visite effectuée par des envoyés de la commission du commerce international du Parlement européen dans les régions de Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab, leur a permis de confirmer l’importance des investissements, des projets lancés et leur impact positif sur le développement durable dans cette zone marocaine.

Secteurs stratégiques dans le Sud

Une grande partie de la population des provinces du sud travaille dans la pêche et l’agriculture. Ces deux secteurs ont contribué à la création  d’environ 65.000 emplois dans les régions de Laâyoune et Dakhla. L’importance du marché européen  pour les exportations agro-alimentaires marocaines n’est plus à démontrer. Ainsi, les expéditions des produits agro-alimentaires du Maroc vers l’UE sont estimées à 3 milliards d’euros, soit 34 milliards de DH. Elles concernent 1,7 million de tonnes de marchandises. Les exportations agricoles et de pêche vers l’UE représentent entre 150.000 et 200.000 opportunités de travail.

Mohamed CHAOUI

Élégante Longue En Noir Soirée De Robe 3 Qiuqier Manches Femmes 4 Dentelle 9WE2DHI

Retrouvez dans la même rubrique

Couverture médicale des indépendants: Les décrets d’application publiés au BO
Chemise Coeur Rocsi Imprimer Femmes Blanc Rails sxrtQCBhdLe modèle de croissance imaginé par la Banque mondiale
Finances publiques: 7,2 milliards de DH d'impôts restitués